Economie

Nos propositions suite au comité interministériel du Tourisme (Dossier de presse - 20 mai 2020)

    Les annonces faites par le 1er Ministre en faveur des entreprises des secteurs du tourisme, de l’évènementiel, au sens large, de la culture et du sport, vont dans le bon sens. C’est notamment le cas des mesures relatives à la prolongation et à l’élargissement du fonds de solidarité, à la possibilité qui sera donnée aux collectivités territoriales de réduire la CFE et d’alléger la taxe de séjour, des mesures de nature à stimuler la demande, comme le déplafonnement du titre restaurant, du plan d’investissements en fonds propres porté par la caisse des dépôts et par Bpifrance, du guichet unique numérique pour simplifier l’accès des entreprises de ces secteurs aux mesures d’aide.

    Un plan de soutien massif est en effet indispensable pour sauver une filière essentielle de l’économie française.
    Les mesures proposées sont donc nécessaires, mais elles ne sont pas suffisantes. En l’état, certaines entreprises ne se relèveront pas. D’autres se retrouvent exclues des dispositifs de soutien alors qu’elles relèvent clairement du tourisme ou de l’évènementiel. Enfin, des secteurs connexes dont l’activité est très liée au tourisme ne sont pas pris en compte alors qu’ils sont frappés de plein fouet par l’arrêt brutal de l’activité touristique.

    Aussi, il nous semble important d’insister sur les points suivants :
    1. Protocoles sanitaires
    2. Clarification des dates d’ouverture dans l’ensemble des secteurs concernés et des jauges autorisées
    3. Prise en compte impérative d’autres secteurs
    4. Activité partielle
    5. Exonération des cotisations patronales
    6. PGE dits « saisons », plus favorables qu’un PGE classique, avec un plafond porté aux trois meilleurs mois de 2019, intéressants mais attention aux difficultés de remboursement
    7. Il est regrettable que les scenarii sur l’évolution temporaire de la TVA ne soient pas abordés
    8. Nécessité de permettre, le cas échéant par modification de la loi, les prorogations sans remise en concurrence (par avenant) des contrats de Délégations de Services Publics et les marchés publics locaux, au regard de l’exploitation perdue (partiellement ou totalement) pendant cette période

    Consulter notre dossier de presse complet ci-dessous pour connaitre le détail de nos propositions. 

    781 KB

    Les propositions du MEDEF31 suite au comité interministériel du Tourisme (DP - 20/05/2020)

    Télécharger