Economie

Stop aux manifestations chroniques le samedi

    Il nous faut réussir la reprise, laissez-nous travailler !

    Encore une fois ce samedi 12 juin 2021, nous avons assisté à une manifestation, et avec elle le retour de nos inquiétudes sur des manifestations chroniques le samedi.

    Nous ne critiquons pas le droit de manifester, ni même l’objet de la manifestation, mais plutôt le risque que cela représente pour une reprise réussie pour tous les commerçants, restaurateurs, artisans et lieux culturels toulousains.

    Notre inquiétude est grande !

    Nous lançons un appel auprès de la préfecture afin que nous puissions trouver ensemble des solutions qui permettent à nos commerçants, restaurateurs…de souffler, de relancer leur activité après une longue période d’interdiction. Nous devons être vigilant sur le risque que cela représente pour l’économie toulousaine.

    N’oublions pas que lors de la crise des gilets jaunes, les manifestations et les dégradations ont fragilisé des centaines de commerçants et d’artisans en centre-ville.

    Durant cette période, rappelons que les commerçants du centre-ville ont subi la perte d’un tiers de leur chiffre d’affaires, sans compter une facture de 7,47 millions d’euros dû aux dégradations à l’issue des manifestations pour tous les contribuables.

    Après Paris, Toulouse a connu le coût budgétaire le plus élevé en France à la suite de ce mouvement. C’est tout un modèle économique qui a été fortement modifié. La crise du Covid n’a fait que renforcer la vente en ligne, danger pour la consommation de proximité et nos enseignes, notamment avec des formats plus petits.

    Nous sommes tous mobilisés pour renforcer les cœurs de ville, pour se réinventer et être les plus attractifs.

    Mais il nous faut du temps, et qu’on nous laisse travailler !